Une trilogie européenne

Non, je ne suis pas devenu fétichiste du chiffre trois, d’ailleurs pour dissiper tout malentendu vous en aurez quatre pour le même, prix petits veinards !
Ne nous voilons pas la face, la question religieuse n’est pas la préoccupation majeure de ce jeune réalisateur de moins de quarante ans, mais bien celle de l’acculturation, passée au prisme de la co-existence et de la compatibilité entre sa Turquie d’origine et sa nationalité allemande…

Un choc culturel n’accrédite, pour autant, en rien un « choc des civilisations ».
Nous avions « positivement » adoré trois précédents opus de Fatih Akin, et la sortie récente de Soul kitchen a confirmé tout le bien que nous pensions de cet énergumène.
Son cinéma, jusqu’ici plutôt porté sur le drame social, nous a habitué à être bouleversés par des personnages attachants.

Ceux qui s’agitent ici le sont tout autant mais, cette fois-ci, sur le mode de la comédie. Avec des airs de faux polar et sur fonds de spéculation immobilière, il nous conduite vers un happy-end inhabituel mais pas incongru. Quelques instants de calme dans un monde de brutes !
Cerise sur le gâteau, et qui justifie amplement tout le parti-pris favorable que je souhaite vous faire partager, deux de mes passions irriguent ce film jubilatoire : la cuisine et la musique afro-américaine … les deux combinées et mises à toutes les sauces … cocktail grisant !
… et puis, affubler un produit du septième art d’un titre emblématique des Doors, et choisir comme héros un sosie de Jim Morrison, ça ouvre des portes, non ? La bande son, à elle seule, vaut le détour, et nous gratifie sur la fin d’un clin d’oeil jazzy, référence à Pharoah Sanders, The créator has a master plan… tout un programme !

Et puisque VDL se préoccupe autant (voire plus) de musiques que d’images, Crossing the bridge, the sound of Istambul sorti en 2004 et dont le nom affiche le programme musical, ferait un bonne transition… n’est-ce pas ?

Trois sur quatre disponibles en dvd (Head on – 2004, Crossing the bridge – 2005, De l’autre côté – 2007), le dernier (Soul kitchen – 2009) encore sur grand écran… le rêve… oriental !


Promis, la prochaine fois je ne parle que de musique !

Publicités

Une Réponse

  1. A Chassieu, on est bien d’accord, ce bougre d’Akin à des choses à dire et les dit bien.

    Nous on en pense ça, http://labandeson.blogspot.com/2010/04/soul-kitchen-de-fatih-akin.html
    avec vidéo cadeau en prime.

    Coreligionnairement!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :