a3, b3, c3, r3, v3…

Rayonnage - Bm Caluire

Dix siècles de musique, dix mètres de bacs CD et DVD : le public curieux mais (pas encore) mélomane se sent désemparé…

Il fallait agir, en organisant :

1- des “bulles sonores pour oreilles curieuses”, une heure d’écoutes partagées et commentées, plus ou moins régulièrement renouvelées.

2- un classement rénové des cd et dvd “classiques”. Des guillemets à classique parce que la musique de la période classique est un très court moment de l’immense nébuleuse Musique Classique (un demi-siècle de musique parmi dix siècles d’histoire de la musique écrite).

Musiques ancienne - Bm Caluire et CuireLa logique aurait voulu que nos nouvelles cotes soient construites 3r MAH 24. Mais nous ne voulions pas refaire 2000 étiquettes cotes, trop rarement identiques. Nous avons donc imprimé des bandes de a, de b, de c, de r, de v.

 

 

Mais comment coller un v entre le 3 et le M de 3 MAH 24 d’une étiquette existante ? Nous avons donc ajouté ces Panneau romantique - Bm Caluirepetites lettres devant les cotes existantes : 3 MAH 24 (une symphonie de Mahler) devient r3 MAH24 (une symphonie de Mahler, compositeur romantique). Ou 3 MON 35 (un opéra de Monteverdi) devient b3 MON 35 (un opéra de Monteverdi, compositeur baroque).

 

 

Restait à faire des rectifications sur le fonds : 301, 302 et 303 deviennent a301, a302, a303. Facile. 304 devient b304, 305 devient c305, 306 devient r306, 307 devient v307. Facile à automatiser, opération réalisée – par la machine – dans la nuit.

Pour le reste, c’est compositeur par compositeur… Beaucoup plus fastidieux ? Même pas : je ne détaille pas les procédures, mais 86% du boulot a été bouclé en 3 heures (et 3 nuits pour la machine). Et au bout de deux jours, mon tableau de bord indiquait 99,95 % !

Inconvénient du système : un quidam cherche Beethoven, pré-romantique, en c3 ou en r3 ? Un autre a entendu parler d’un certain Vivaldi, et ne sait où le chercher (réponse : interroger les bibliothécaires ou les catalogues sur écrans).

Avantages :

  1. séparer JS Bach de ses fils (“bizarre ce disque, ça sonne pas Bach, plutôt Haydn, non ?” “Mais oui, Carl Philipp Emmanuel Bach n’est pas contemporain de son père !”).
  2. séparer CHOpin et CHOstakovitch
  3. séparer les Strauss viennois de l’allemand Richard Strauss, cousin ni de sang ni de style
  4. séparer Haydn et Haendel (confusion courante !)
  5. indiquer une (petite) piste pour les nombreux compositeurs inconnus : baroque ? romantique ? contemporain ?
  6. rangement, et recherches bien plus rapides dans cinq petits ensembles un peu arbitraires (a3 b3 c3 r3 v3), que dans un seul grand ensemble alphabétique très arbitraire.
  7. suivi du fonds : j’ai par exemple pris conscience que les compositeurs c3 sont rares (la période classique, c’est seulement 50 ans) ; rares mais prolixes (Mozart, Haydn !).

On me souffle que Nicolas Blondeau, à Dole, applique un système comparable : c’est vrai, et je le salue ! D’autres peut-être ? Faites-vous connaître !

Au passage, je présente mes excuses à PCDM4, divinité bienveillante ou idole exigeante bien connue, qui pourrait se vexer d’être ainsi négligée… C’est un autre débat, ici évacué en deux arguments : nous ne partageons pas nos fonds avec d’autres bibliothèques ; notre classification non standardisée cherche donc à servir au mieux notre  public, que nous ne partageons pas non plus (ou si peu).

Je peux définir ce “notre public”,… mais une autre fois !

20ème - Bm CaluireNous avions les doigts irrités – je dramatise -, et nous piétinions de très petits papiers bleus : les pelures des étiquettes autocollantes, aux trajectoires descendantes fantaisistes, destinées j’en suis sûr à éviter la corbeille. Mais pas les aspirateurs des équipes du ménage, qui ont pu s’interroger pendant 3 semaines – à peine plus (nos délais de prêt sont de 3 semaines).

Affaire rondement menée : merci et bravo à mes excellents collègues, enthousiastes et efficaces : nous avons collé 2000 minuscules lettres devant 2000 chiffres 3. Sachez que la lettre r minuscule est vraiment petite, et colle aux doigts plus que les autres (et les compositeurs r3 sont très nombreux… et prolixes !).

Premiers échos de la part du public : “Formidable !” “Bonne idée !” “Très bien !” Je crois que ces réactions sont d’abord suscitées par la signalétique, sur les drapeaux, et sur le rebord des bacs devant les disques concernés (voir photos).

Jean-Luc Prothet, responsable (entre autres) de la musique dite classique

7 Réponses

  1. Bonjour,
    Merci pour la mention.
    Oui à Dole nous avons mis en place ce système vers 2005… ça ne nous rajeunit pas🙂
    ANC = musique ancienne (Moyen-Âge, Renaissance)
    BAR = musique baroque
    CLA = musique classique et romantique
    MOD = 1ère moitié du XXe siècle
    et classe 4 (après 1945 – ) (nous sommes en PCDM 3, non, ne nous huez pas !)
    notre plan de classement des disques compacts ici :
    http://www.dole.org/userfiles/File/Classement%20des%20CD.pdf

    La médiathèque de Bouchemaine (près Angers) a également adopté ce classement de la musique savante occidentale par grandes périodes.

    Nicolas

  2. Salut le « vieux » pionnier ! Nous étions aussi en PCDM3, avec une même classe 4, désormais dissoute dans notre v3. Ce qui semble booster les prêts de ces compositeurs vivants (ou à peine enterrés) : la mise en avant que devait favoriser cette classe 4 était devenue pour certains un repoussoir, un ghetto…

  3. Pas d’accord !!!!
    Parce que je ne pige pas l’engloutissement de la renaissance (remarque je deviens presbyte, alors j’ai peut-être pas bien vu…) dans cet espèce de magma qui noie le premier hurlement du chasseur qui se fait marcher sur le pied par un mamouth jusqu’au prémisses du bel canto. Parce que les premiers et derniers quatuors de Ludwig vont devoir serrer les fesses pour se caser dans ton fourbi, parce que… j’en passe et d’aussi bonnes.
    Mais bon, je reconnais que c’est un peu trop facile tout ça et je te dis bravo et j’applaudis quand-même des deux mains à ton envie de tirer ce public qui oscille devant tes bacs sans trop savoir comment il pourra retomber sur ses pattes.
    Pis moi je reste dans le clan des grincheux parce que sinon on s’endormirait dans nos joyeuses réunions professionnelles et que j’ai pas encore assez sommeil :o)

    Pierre

    • Bonsoir Pierre,

      T’as pas tort… Sur le fourbi « musiques anciennes » en particulier.

      Je me suis pris la tête là-dessus, et j’ai remarqué que le nombre de disques concernés – mes a3 – était faible au regard des b3, r3, et v3 (même c3 est plus fourni). Peu de a3, et pas mal d’anonymes..

      Et alors-là, alleluhia ! (à cette heure-ci, dieu est couché, et je ne sais plus écrire alleluia ; le correcteur orthographique me suggère alluviale !). Bref, alluviale disais-je : les cd sans auteur unique basculent en ?
      en ?
      Oui très bien au fond, plus fort ! Basculent en a301 (grégorien & co), a302 (ars nova & co), et a303 (Renaissance & co). Joli non ? Même si les & co restent limite limite.

      Et puis oui, Beethoven est pré-romantique. Donc r3 ? Mais il y avait si peu de c3/classique que je me suis attaché plus à « pré » qu’à « Romantique ». Ainsi, Beethoven est en c3.

      J’adore ce genre de discussion, mon public aussi ! Et les gens de passage en classique tendent une oreille amusée, ou incrédule,… avant de chiper les cd objets de la controverse ?

      Ça me va !

      Et bonne nuit (passe de « grincheux » à « dormeur », avant de devenir « joyeux » ou « prof’ au lever du soleil (nos musiciens sont plus difficiles à caser que les 7 nains, tant mieux !).

  4. On me demande préciser ceci :
    a3, avec un a comme Anciennes : Musiques Anciennes (sous-titre sur signalétique, voir photos : « des origines à la Renaissance »)
    b3, avec un b comme Baroque, sous-titre : « de ~1600 à ~1750 »
    c3, avec un c comme Classique : sous-titre : « période classique » « de ~1750 à ~1800 »
    r3, avec un r comme Romantique : sous-titre : « Romantisme et XIXème »
    v3, avec un v comme Vingtième et Vingt-et-unième siècles (et non v comme « Vivant », comme on a pu le croire !).

    A B C R V : l’ordre alphabétique est respecté. Un miracle (un peu fabriqué, comme tous les miracles, n’est-ce-pas).

    jluc

  5. C’est encore moi (je suis mon commentateur le plus actif !).

    Des non-professionnels lisent le blog. Si si, j’ai des noms (un voiturier à cheval, une présidente d’Office de Tourisme,…). Bienvenue à eux !

    Je précise donc à leur intention que « ma » classification ne concerne qu’une petite partie de ce que l’on trouve en bibliothèque : pour les musiques du monde, le rock, le jazz, la techno, le rap, la chanson, le dark folk, etc etc etc etc, il faut consulter
    http://www.acim.asso.fr/category/dossiers-thematiques/pcdm-4/ (dont mon a3 b3 c3 r3 v3 est une entorse : encore pardon…).

  6. […] Dix siècles de musique, dix mètres de bacs CD et DVD : le public curieux mais (pas encore) mélomane se sent désemparé… Il fallait agir, en organisant : 1- des “bulles sonores pour oreilles … L'exemple de Caluire  […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :