Voyage d’étude à Barcelone (octobre 2011)

« Barcelooonnnne, des pavéees, du soleeeil, des visaaaaaages…,  un été plein d’imaaaaaaaageeees et de fleeeeeuuurs… » (Barcelone vue par Boris Vian)

Ce n’était pas l’été mais c’était tout comme ! Ceux et celles qui eûmes la chance d’y participer n’oublierons pas ce qui restera dans nos esprits comme les Rencontres de Barcelone (9-11 octobre 2011). Une vingtaine de bibliothécaires de VDL et de l’ACIM rencontrent des collègues catalans de l’AMPLI-Associació de Musictecaris. Des visites, des échanges, des comment faites vous, des il faut qu’on travaille là-dessus et des tiens, ça c’est intéressant !

Pour votre perfectionnement, enfin sur VDL le blog la transcription des interventions et du débat (merci à Sylvie et à Denis pour la relecture et à Nat pour la mise en ligne) qui eurent lieu le lundi 10 octobre dans le cadre de la bibliothèque Vapor Vell. Tout y est abordé : les publics, les (troisièmes ?) lieux, les supports, la formation, les personnels, les budgets, et j’en passe !

Compte rendu ici 😀 !

Bonne lecture à toutes et à tous !!

JFP

PS : Ah, et n’oubliez pas de jeter un œil aux belles photos ci-dessous. Merci les photographes !!!

Publicités

Tchavolo Schmitt

Miri familia / Tchavolo Schmitt. – Le chant du monde, 2008. – 1 cd.

Chez les Manouches la musique est une affaire de famille. Miri familia est le résultat de l’association de Tchavolo Schmitt (Belleville, 1954), guitariste virtuose et aux compositions chaleureuses, avec trois de ses cousins, aussi guitaristes : Mandino et Sony Reinhardt et Hono Winterstein.

Digne héritier du grand Django, que ce soit avec des standards (« After you’ve gone »,  « The sheik of Araby »,  « Just one of those things » …) ou des compositions propres, Tchavolo passe avec toute naturalité des mélodies les plus sensuelles aux rythmes les plus endiablés, et à chaque fois ce sont de nouvelles émotions qui nous gagnent. C’est une redondance de dire que cette musique invite au voyage, mais comme l’été est déjà là, avec ses routes, ses gares et ses terrasses, osons le dire !

Des extraits en écoute ici.

Joan FP

The Heavy

Chers et chères,

Voici un premier coup de cœur. D’autres suivront bientôt…

The House that dirt built / The Heavy. – PIAS, 2009. – 1 cd.

Vous préférez le rock ou la soul ? The Heavy vous offrent les deux, et même plus, pour le prix d’un. Le deuxième album de la bande anglaise, The house that dirt built, sorti fin 2009, est un condensé d’influences où se croisent les guitares de Led Zeppelin (« What you want me to do ? »), les cuivres Motown (« How you like me now ? »), le lo-fi garage (« Oh no ! Not You Again !! »), la légèreté pop (« Love like that »), la soul la plus déchirante (« Sexteen »), et même le reggae (« Cause for alarm »). Enfin, la ballade finale (« Stuck ») rappellera à certains les mélodies les plus accrocheuses du tournant des années 80-90…  Loin de partir dans tous les sens, tout cela tient, et la voix de Kelvin Swaby n’y est pas pour rien. Un album qui vaut le détour.

En écoute ici.

A bientôt !

Joan FP

%d blogueurs aiment cette page :