Ag Valence 12 déc. 2011

COMPTE-RENDU ASSEMBLEE GENERALE VDL

Lundi 12 décembre 2011

à Valence (26)

 

Présents : Christian Massault (BDP Loire) ; Denis Bouteillon (Voreppe) ; Bernard Coste (Valence) ; Brigitte Chaboud (Valence) ; Maurice Balmet (Oullins) ; Michèle Diard (Romans) ; Bastien Voidet (Bourg les Valence) ; Jean-Luc Prothet (Caluire) ; Sylvie Prothet (BDP 71) ; Thierry Pellet (Meyzieu) ; Caroline Girard (BDP Loire) ; Catherine Lanoë (Décines) ; Joan Folch Poblet (Grenoble) ; Anne Theureau (Grenoble) ; Evelyne Torreta (retraitée) ; Myriam Benaied (Saint Paul 3 chateaux) ; Sylvain Lecour (Vienne)

Compte rendu rédigé par :

Bastien Voidey

Sylvain Lecour

 

Matinée Valentinoise (Valence)

Après l’habituel tour de table, les dates des prochaines réunions sont annoncées :

Jeudi 5 avril 2012 : Vienne

Jeudi 28 juin : lieu à définir.

– Présentation de « la politique culturelle de la musique dans les bibliothèques du réseau Valence-Agglo » et dans les différents espaces musique L’introduction prévue par les élus n’a pas lieu. Bref historique de Valence Agglo (180 000 habitants) : créée en 2010, la communauté d’agglomération regroupe 11 communes : Beaumont-lès-Valence, Bourg-lès-Valence, Chabeuil, La Baume-Cornillane, Malissard, Montélier, Montmeyran, Portes-lès-Valence, Saint-Marcel-lès-Valence, Upie, Valence.

A terme (en 2014), le projet Valence agglo absorbera Romans (45 000 hab) Valence Agglo possède la compétence culturelle. Sur le terrain, aucune réunion commune (hors concertations administratives) n’est organisée entre médiathèques de l’agglo. A l’heure actuelle, pas de catalogue commun, ni de politique d’acquisition commune.

En 2012, la mise en réseau s’organise pour les achats de vidéos pour les moins de 5 ans Le réseau musique fonctionne de manière informelle entre professionnels motivés. Sur le réseau des médiathèques de Valence, 2 enquêtes menées aboutissent à la mise en place d’une nouvelle organisation avec mutualisation du personnel.

– Etat des réflexions autour des « espaces musique » en agglo. et communautés de communes : organisation, mutualisations, actions, politique documentaire, actions culturelles, liens …

Après la présentation de l’exemple local, la discussion porte sur la mise en réseau, dans un contexte actuel où des consultations de la population sont organisées pour des communes souhaitant sortir d’une intercommunalité.

La spécialisation : Bernard Coste évoque la spécialisation des bibliothèques de Barcelone (un site spécialisé musique classique, un autre musiques du monde…)

A Oullins, Maurice Balmet précise que cette spécialisation n’a pas fonctionné (support physique CD pour BM St Genis-Laval et musique dématérialisée pour BM Oullins).

Mobilité des publics

Sur le territoire des médiathèques du Pays de Romans, une carte unique et des tarifs communs sont mis en place. Également, 4 animateurs multimédia en alternance sur les sites (dont un agent employé presque à temps plein sur le territoire des petites communes) .

Jean-Luc Prothet met en avant la difficulté à faire se déplacer les publics sur certains territoires. A Caluire et Cuire, il n’existe plus de bibliobus depuis 1995. Contrairement aux comportements développés pour certaines activités (travail ou certains loisirs), le public se déplace peu pour les bibliothèques, d’où une justification pour la bibliothèque de proximité.

Dans ce sens, expérience du portage à domicile à Romans. Christian Massault précise que, de manière générale, ce service fonctionne lorsqu’il est couplé avec un autre service (ex : repas à domicile), ce qui n’entraîne pas de surcoût ou de prestation supplémentaire.

Mobilités des collections et relations avec les BDP

Problèmes du mouvement des collections : fonctionne d’une centrale vers les annexes, plus compliqué entre annexes. Difficulté également pour les bibliothécaires à « se séparer » de collections de « leur » fonds. Joan Folch Poblet parle de l’expérience menée en Isère où le Conseil général a pour volonté de créer un réseau avec des médiathèques têtes de réseau. Un des résultats positifs est la mutualisation des animations. – Articulation des productions indépendantes et de la scène locale (financements, budgets), notre place dans ces dispositifs.

Le point sur le partenariat et les collaborations avec CD indé et FIL (cf. cpte rendu de juin 2010). La place de VDL dans ces dispositifs ?

– Le blog AMPLY et autres blogs de la région Le point sur Amply, blog de la scène locale de l’agglomération lyonnaise Catherine Lanoë annonce la présentation du blog aux BM de l’agglomération lyonnaise le 3 février 2012.

Plusieurs rubriques :

– Annonces de concert

– Comptes-rendus

– Chronique de CD

Adresse du blog : http://www.amply.fr/

AMPLY est une initiative lancée par les médiathèques de l’agglomération lyonnaise. Le groupe de travail Scène locale agglo lyonnaise présentera le résultat de ses travaux aux RNBM

Autres exemples dans la région :

– Le site zacade pour les musiques actuelles en Drôme et Ardèche.

Bmol à Grenoble : existe depuis 4 ans

La tâche de rédaction de contenu pour ce service sera prochainement inscrite dans les profils de postes des agents. Pour les techniques de rédaction, une formation a été dispensée par Danielle Morel, journaliste de formation : 2 séances de 3h avec application pratique durant 2 ans La discussion pose ensuite la problématique : Que proposer au public qui n’existe pas déjà ? Dans le contexte de stabilisation des prêts de collections musicales et afin de ne pas passer à côté des pratiques existantes, il semble nécessaire de faire passer l’idée que ces nouveaux services (blog ou autres médiations) doivent s’inscrire dans nos missions.

La place de VDL

VDL se propose d’être une plaque tournante (un « métablog »), un outil pour chaque bassin de population souhaitant adopter la même démarche. En créant sa propre entité, chaque groupe garderait son autonomie tout en bénéficiant du financement de VDL pour l’hébergement du blog. L’objectif est d’identifier les richesses musicales de la région sans avoir un catalogue unique.

– Appel à candidature pour le poste de secrétaire de l’association

Bernard Coste (Valence) est volontaire pour reprendre le secrétariat de l’Association. Il prendra contact avec Thierry Bokhobza pour le transfert des dossiers et fichiers. Thierry Bokhobza reste membre du bureau en qualité de Vice-Président et administrateur du blog VDL.

– Les besoins en formation

Christian Massault rappelle que VDL est habilité organisme de formation. Il est ainsi possible de demander une attestation de formation pour chaque rencontre organisée par l’association. A l’automne 2011, un sondage sur nos souhaits de formation était proposé sur le blog VDL :

Résultats de celui-ci (89 votes) :

Histoire du jazz (6)

Histoire du rock (8)

La Musique électronique (9)

La Chanson française (4)

La veille documentaire (15)

Les web radios (13)

Le classique (10)

Animations en direction des enfants (13)

Publier sous wordpress (4)

Musiques du monde par pays (2)

Musique imprimée (3)

Réseaux sociaux, blogs (2)

Sous le classique, apparaissent toutes les propositions : elles ont peut-être moins de vote car elles ont été rajoutées au fur et à mesure. S

Suite à ces résultats, l’association prévoit d’organiser en 2012/2013 :

– une formation « Veille documentaire » (« responsable pédagogique » : Brigitte Chaboud, BM Valence)

– une formation « Animations en direction des enfants » (« responsable pédagogique » : Sylvain Lecour, BM Vienne)

Lieux, dates et intervenants sont à fixer. Christian s’occupera de la partie finances, Denis Bouteillon et Thierry Bokhobza de la com.

– Retour sur le voyage d’étude à Barcelone

Compte-rendu rapide :

-Choix politique : gratuité et une bibliothèque implantée à moins de 15 minutes du lieu de résidence de chaque habitant. Les bibliothèques de Barcelone sont confrontés à des problèmes de moyens

-Choix d’aménagement des espaces : la présentation des collections est organisée de manière à laisser de la place pour le confort du public, d’où des collections très concentrées.

-Choix d’équipement des documents : a minima

Compte-rendu complet sur le blog VDL :

Annonce à venir sur la liste de diffusion pour la collecte des photos prises durant le voyage d’étude.

Après midi « Romanesque » (Romans)

Accueil et visite pilotés par Michèle Diard (musico-vidéothécaire) et son ensemble « Pognes et Ravioles », présentation de la Médiathèque de Romans, de la mise en place de la borne Dogmazic, de la diffusion de musiques libres et des bornes de téléchargement

Après-midi à la médiathèque Simone de Beauvoir (Pays de Romans -26)

Présentation du projet numérique par Martine Villeton-Pachot, directrice des médiathèques du Pays de Romans

Ce projet concerne la musique mais aussi le livre, la presse et le cinéma. Il entre dans une réflexion globale et expérimentale concernant l’accès culturel. Lionel Dujol, responsable multimédia est un des moteurs des nouvelles propositions de services numériques.

La médiathèque bénéficie d’un Contrat de Développement Durable avec la Région Rhône-Alpes (CDDRA) dans lequel sont intégrés les projets numériques.

En effet, l’accès à distance de ressources dématérialisées entre dans une réflexion sur la réduction des déplacements en territoire rural.

Processus de la réflexion sur l’offre numérique :

Constat : le personnel de la médiathèque n’utilise pas beaucoup l’offre numérique (2 employés sur les 18 de l’équipe ont une tablette numérique)

Protocole : Tester avec un échantillon de lecteurs quelle offre numérique offrir en prêtant matériel et services

But : faire connaître la médiathèque et ses services, le public pourra venir en tant qu’usager pour autre chose que l’emprunt de documents (conférences, concerts, consultation, rencontres…)

Pour le moment, des abonnements Music Me sont proposés, un accompagnement est prévu par l’intermédiaire d’ateliers avec les 3 espaces numériques mobiles sur le Pays de Romans Présentation de la borne Dogmazic par Michèle Diard, responsable de l’espace musique de la médiathèque

En juin 2011, la médiathèque a acquis une borne Dogmazic sur son budget initialement dédié à l’achat de CD. La borne coûte 6000 € + 1000 €/an de maintenance

La borne met à disposition du public, sous forme de borne tactile le site internet Dogmazic, vaste plateforme d’écoute de 51440 morceaux téléchargeables gratuitement. La base peut être alimentée directement par les usagers par l’insertion d’une clé usb. La médiathèque a négocié un accès gratuit à la base de données

In Libro veritas, équivalent littéraire libre. La présence de la borne dans la médiathèque donne une visibilité au site Dogmazic et au concept de musique libre. Objet intrigant, il est prétexte à la discussion et l’échange. L’interface tactile, les accès par pays, ou par genre invitent à explorer le site de manière commode. Cette borne dédiée à la musique libre peut favoriser la visibilité d’artistes locaux qui peuvent y déposer leurs morceaux (s’ils ne sont pas affiliés à la SACEM)*. Cette appropriation de la borne par la scène locale peut créer une dynamique d’échange et de mise en réseau d’artistes. La borne peut d’ailleurs ponctuellement être déplacée, à la future Smac par exemple. *ceci-dit, le cadre législatif de la diffusion des artistes déclarés à la SACEM peut être modifié grâce aux nouveaux accords entre la SACEM et les licences creative commons

En dehors de cette scène identifiée locale, l’exploration à l’aveugle (la plupart des artistes « libres » ne sont pas médiatisés, on ne dispose en général d’aucune information sur eux) prend du temps, il faut écouter beaucoup pour trouver des choses à son goût. La proposition de playlists par les discothécaires est envisagée mais laborieuse à mettre en place. L’essentiel de l’offre de musique libre fait partie du genre électronique, très peu d’offre en jazz ou classique (ou quelques rares enregistrements tombés dans le domaine public)

En service depuis 6 mois à la médiathèque, la borne apparait donc comme un outil de mise en valeur complémentaire des collections. Elle est prétexte à des échanges et des formations sur la diffusion musicale, et par extension l’autoproduction ou les licences creative commons.

La journée s’est terminée par la visite du chantier de la future Cité de la musique de Romans, dont l’ouverture est prévue en octobre 2012. Cette structure regroupera une SMAC et le conservatoire, un studio d’enregistrement et de répétition.

Prochaine AG : Jeudi 5 avril 2002 à Vienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :